L’entretien de mon logement

Entretien et réparations locatives : qui s’occupe de quoi ?


En matière d’entretien et de réparations locatives, vos obligations, comme les nôtres, sont définies par le décret du 26 août 1987. Ce décret indique qu’en tant que locataire, vous avez la charge de l’entretien courant et des petites réparations ; en tant que bailleur, nous avons la charge des grosses réparations.
Sachez également que pendant la durée du bail, vous êtes exonéré de ces réparations quand elles sont liées à la vétusté, à une malfaçon ou à un vice de construction. À l’inverse, toutes les dégradations sont à votre charge.

Le guide des réparations locatives


Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons conçu un guide qui vous permet d’identifier facilement les obligations de chacun. Vous y trouverez également des conseils d’entretien, des consignes de sécurité et des informations très pratiques au quotidien.
Ce guide vous sera utile tout au long de votre location. Et si vous avez une question, un doute sur ce que vous devez faire, n’hésitez pas à nous contacter, l’ensemble du personnel d’XLHabitat se tient à votre écoute.

Téléchargez notre guide des réparations locatives


Vous souhaitez apporter des transformations à votre logement ?


Attendez avant de vous lancer !
Vous devez impérativement nous adresser une demande d’autorisation écrite avant de débuter toute transformation de votre habitation (changement des sols, démolition des cloisons, modifications d’appareils sanitaires…). Sans notre accord, sachez que nous sommes en droit de vous demander une remise en état de votre logement à vos frais.

Attention : si votre logement a été construit avant 1997, il peut contenir de l’amiante. Dans le cadre d’un usage normal du logement, il n’y a aucun danger. Seul l’amiante friable ou endommagé est dangereux. Ne percez pas, ne poncez pas, n’arrachez pas et ne grattez pas vos sols ou murs sans nous contacter.
Nous tenons le dossier amiante de votre résidence à votre disposition. Il contient toutes les informations relatives à l’amiante connues dans les parties communes et les logements collectifs. Nous sommes à votre écoute pour vous apporter toutes les informations souhaitées et répondre à vos questions.

Téléchargez notre information sur l’amiante


L’accord contrat entretien robinetterie


XLHabitat a signé en mars 2016 avec les organisations représentatives de locataires un accord collectif portant sur l’entretien des équipements de robinetterie à l’intérieur des logements.

L’accord collectif d’entretien de la robinetterie a été conclu dans un souci de maîtrise des coûts d’entretien à la charge des locataires, mais aussi de réduction de la consommation d’eau et de prévention des risques de sinistre de dégâts des eaux.
Le contenu du contrat conclu avec la société C-GES à cet effet comprend :

• l’entretien à la charge du locataire effectué sur le principe d’une visite annuelle systématique (nettoyage, détartrage, graissage des équipements, remplacement des clapets et joints en vue de prévenir les fuites, remplacement des joints silicone du pourtour des appareils sanitaires non étanches…),
• le dépannage, notamment en cas de fuite,
• le remplacement éventuel de la robinetterie vétuste non réparable, à la charge de XLHabitat.


Pour contacter l’entreprise C-GES : 05 59 29 66 73


L’accord contrat entretien chaudières


Le marché contracté par XLHabitat avec la société Proxiserve jusqu’en juin 2021 comprend :

  • l’entretien annuel et le dépannage des chaudières individuelles, des chauffe-bains,
  • l’entretien annuel et le dépannage des équipements de ventilation, et des appareils de VMC individuelles ou collectives,
  • le ramonage des conduits d’évacuation des gaz brûlés et gaines de ventilation,
  • la vérification de l’étanchéité des conduits de fumées tubés et chemisés.

Dans le cadre de ses obligations, le prestataire assure :

  • l’entretien préventif annuel,
  • la réparation et le dépannage,
  • la visite d’entrée dans les lieux,
  • la garantie pièces.

Pour contacter Proxiserve : 05 64 92 00 50


Attention, la visite de contrôle annuelle est obligatoire. À défaut, des procédures seront engagées à votre encontre.